• Une quête...

    Si ce spectacle est au départ une "commande" faite au metteur en scène Eric Giraud, ce dernier va bien au-delà d'un simple "son et lumière"pour commémorer le 400 ème anniversaire de la fondation de l'Ordre de la Visitation.

    Après une étude approfondie  de cette période, le metteur en scène va également mettre en évidence deux autres dimensions à cette oeuvre. Si l'histoire de Saint François au travers de plusieurs comédiens ne sera pas oublié, c'est aussi une approche artistique avec du théâtre allégorique.

    Saint François de sales usa d'ailleurs de cet art en proposant lui aussi des spectacles qui divertissaient mais qui avaient pour but d'amener à la conversion des âmes.

    C'est dans cette pure tradition que le metteur en scène va mettre en avant des personnages bien réels  mais aussi des personnages allégoriques :

    La mélancolie, la charité, la foi, l'humilité, l'espérance, la morale et l'auteur de la création... viendront tour à tour donner la réplique à des personnages de chair cette fois.

    A ma question si une "intervention religieuse" était venue inspirer ce texte, le metteur en scène répondit sans détour que sa liberté avait été totale dans l'écriture de ce spectacle.

    Pour ce qui est de la troisième dimension de ce spectacle qui retrace la vie de Saint François de Sales c'est au coeur de soi même qu'il faudra trouver toutes les réponses. C'est cette quête que propose le metteur en scène en voulant faire passer un message positif au delà de tout discours religieux.

    "Notre époque souffre d'un manque de spiritualité et de sacré, par forcément de religion"

    Très bon spectacle
     

    Tags Tags : , , , ,